troubles anxieux
Émotions

Lutter contre 3 troubles anxieux naturellement

Dans le dossier INSERM sur les troubles anxieux, on append que 21% des français(e)s sont confrontés à des troubles anxieux et que les femmes sont deux fois plus affectées que les hommes. Ces troubles touchent généralement au moment de l’enfance ou de l’adolescence mais peuvent aussi se développer à l’âge adulte.

Les troubles anxieux sont caractérisés lorsqu’on ressent un état d’anxiété, de stress ou de peur durable et intense, sans qu’il n’y ait un réel danger ou réelle menace. Ils sont donc des réponses excessives de notre organisme à notre environnement extérieur.

Dans cet article on vous parle d’abord des troubles anxieux, et on fait ensuite un zoom sur trois d’entre eux : le stress chronique, les phobies et les attaques de panique.

Définition des troubles anxieux

Nous avons des mécanismes fonctionnels cérébraux, biologiques et physiques pour nous permettre d’avoir les bons réflexes lorsque nous sommes confrontés à une situation où nous sommes en danger :

  • Nos récepteurs sensoriels transmettent une information pour signaler la situation de danger au cerveau
  • Le cerveau va libérer son trio d’hormones – la noradrénaline, l’adrénaline et le cortisol – pour nous aider à faire face à la situation de danger en accélérant les fonctions vitales : augmentation du rythme cardiaque, de l’oxygénation du sang, de la tension artérielle …

Lorsque nous sommes enclins à des troubles anxieux, il n’y a pas besoin de situation de danger ou de menace pour ressentir ces effets physiques de réponse à un danger. Cela signifie qu’une simple projection dans un type de situation ou de lieu peut suffire à déclencher ces réponses de notre organisme.

Les mécanismes du stress usent l’organisme : ils affaiblissent la qualité des réponses immunitaires, la bonne santé des cellules, des tissus et des organes. Être en état de stress de façon intense, durable et régulièrement est donc une réelle source d’épuisement.

Les différents troubles anxieux

Il existe 6 sous-types de troubles anxieux :

  • Le stress chronique ou anxiété généralisée
  • Les troubles paniques ou attaque de panique / attaque d’angoisse
  • Les phobies
  • L’agoraphobie
  • L’anxiété sociale
  • L’anxiété de séparation

Les troubles anxieux sont caractérisables par des symptômes psychologiques et physiques. Plus le trouble anxieux persiste plus les conséquences – incapacité à se rendre dans un lieu, à utiliser un moyen de transport, à fréquenter des gens – peuvent s’aggraver et renforcer l’isolement et les angoisses.

1. Les symptômes du stress chronique

Le stress chronique est un état d’anxiété généralisée responsable en partie d l’aggravation de la charge mentale, et qui peut mener jusqu’au burn-out. Le stress chronique est caractérisable par les effets suivants :

  • Une tendance à se projeter dans l’avenir de manière négative
  • Une fatigue mentale et des difficultés de concentration
  • Irritabilité, nervosité, agacements récurrents
  • Troubles du sommeil
  • Sentiment que quelque chose de grave va toujours se passer
  • Fatigue et douleurs physiques
les symptômes du stress chronique

Comment gérer le stress chronique ?

Pour lutter efficacement au quotidien contre le stress chronique, il faut parvenir à prendre du recul. Prendre du recul aide à relativiser, à observer d’un œil plus neutre ce qui nos fonctionne pas dans notre vie pour trouver des réponses réelles et concrètes afin d’améliorer son bien-être en étant moins soumis(s) au stress.

Pour prendre du recul au quotidien, la cohérence cardiaque est un exercice simple et particulièrement conseillé, notamment par de nombreux spécialistes en gestion du stress et des émotions.

La cohérence cardiaque se pratique pendant 5 minutes, 3 fois par jour et tous les jours :

  • Concentrez vous sur votre respiration
  • Inspirez par le nez pendant 5 secondes
  • Expirez par la bouche pendant 5 secondes également
  • Renouvelez cette respiration pendant 5 minutes tout en vous relaxant

La cohérence cardiaque va agir naturellement sur les symptômes physiques du stress chronique et elle permet de réguler le stress au quotidien en agissant sur son intensité et sa durée du stress. Le yoga et la médiation sont également parfaitement conseillés pour lutter contre le stress chronique naturellement. En effet, comme pour la cohérence cardiaque, ces activités font travailler la respiration et aident à diminuer l’intensité des symptômes physiques et psychologique.

2. Les symptômes de la phobie

Une phobie c’est un état de blocage total et de peur excessive et incontrôlée face à un type de lieu, d’évènement ou d’action particuliers. Il existe de nombreuses phobies et une phobie se distingue car on modifier sa vie, son quotidien, ses habitudes, son organisation pour ne pas avoir à affronter l’objet de la phobie. C’est ce que l’on appelle une stratégie d’évitement.

Les stratégies d’évitement sont des fonctionnements que l’on met en place – en s’en rendant compte ou pas – pour éviter ce qui nous fait trop peur. Elles sont indispensables selon les situations, mais elles peuvent aussi s’avérer problématiques sur le long terme car ces stratégies demandent bien souvent plus de ressources à l’organisme. Elles peuvent donc finir par accentuer les états d’épuisement.

Il existe de très nombreuses phobies dont les plus connues portent sur les transports – avion, bateau et voiture ou les insectes / animaux – araignées, sauterelles, souris. Il existe également des phobies sociales comme l’agoraphobie qui se distinguent car elles portent sur un blocage vis-à-vis d’autrui ou des autres en général.

Les symptômes de la phobie sont :

  • Sueurs, mains moites
  • Sensation de perte de connaissance, de malaise
  • Augmentation de la fréquence cardiaque et de la respiration
  • Possibilité de diminution auditive
  • Difficultés à parler ou à bouger
  • Poitrine serrée, difficultés à respirer
  • Modification de sa vie au quotidien pour éviter la phobie
les symptômes de la phobie

Comment vaincre une phobie ?

Vaincre une phobie n’est pas une chose simple. La phobie est un mécanisme réflexe de réponse à un stimuli qui peut prendre du temps avant d’être géré et qui par ailleurs est une source de difficultés au quotidien – pour se conformer aux stratégies d’évitement mises en place. La phobie non gérée peut donc mener à un état de stress chronique aggravant le mal-être.

Il est donc conseillé de consulter un spécialiste pour dépasser plus rapidement et durablement sa phobie. Les méthodes les plus souvent employées pour résoudre les phobies sont des méthodes de thérapie comportementale qui consistent à « reprogrammer » le cerveau afin de l’aider à comprendre que le message de danger est un « faux » message et qu’il faut adopter un nouveau réflexe.

Pratiquer la médiation aide aussi à « reprogrammer » le cerveau naturellement car il a été prouvé que la pratique de la méditation régulièrement modifie durablement certaines aires du cerveau, notamment celles qui agissent dans les mécanismes de lutte contre le stress.

3. Les symptômes des attaques de panique

Les attaques d’angoisse sont caractérisées par une subite décharge de stress particulièrement violente sans qu’il n’y ait aucune source de danger. Elles mettent un long temps à se dissiper.

Les symptômes des attaques de panique sont :

  • Une peur soudaine de mourir
  • Le sentiment qu’une catastrophe ou que quelque chose de grave va arriver
  • Une impression de perte de contrôle de soi
  • Des douleurs physiques : abdominales, thoraciques, musculaires …
  • Une impression de malaise, d’évanouissement ou d’étouffement
troubles anxieux : les symptômes de l'attaque de panique

Comment gérer une attaque d’angoisse ou de panique ?

Les attaques de paniques peuvent générer des phobies car selon le lieu et le moment où elles se produisent, notre cerveau peut aussi « associer le stress perçu à un stimuli précis ». Confronté(e) à nouveau à ce stimuli, le cerveau risque de se tromper de message et accentuera alors la combinaison de troubles anxieux phobie / crise d’angoisse. Un phénomène particulièrement handicapant dans la vie au quotidien.

En France on parle depuis peu de temps des attaques de panique. Pourtant dans des pays comme le Canada, elles sont reconnues et prises en charge depuis longtemps. Comme pour les phobies, les attaques de panique peuvent être gérées grâce aux méthodes de thérapie comportementale qui vont permettre « d’effacer » le mauvais message à l’origine de l’attaque d’angoisse.

Vous pensez souffrir de troubles anxieux ?

Les troubles anxieux sont à prendre au sérieux et c’est le plus souvent vers des thérapies comportementales que vous devriez vous orienter pour gérer votre trouble et le régler de façon durable.

La méditation, le yoga, la cohérence cardiaque sont autant d’activités qui peuvent aider à réguler le stress au quotidien et à combattre de façon efficace le stress chronique.

L’alimentation peut aussi être une source de stress pour l’organisme et nous invitons pour en savoir plus à ce sujet à lire notre article – à paraître bientôt – lutter contre le stress grâce à son alimentation.