télétravail et bien-être
S'épanouir dans sa carrière

Télétravail et bien-être : 4 infos indispensables

Le télétravail on en parle énormément depuis la crise sanitaire mais on en parlait déjà avant car petit à petit il devenait un mode de travail favorisé pour améliorer les conditions liées à la santé et à la sécurité au travail.

Il permet aux salariés de gagner du temps et du confort en travaillant depuis chez soi. Ce mode de travail touche principalement les cadres, qui depuis la crise sanitaire ont vu leur temps de télétravail exploser.

Mais ce temps prolongé de télétravail n’est-il pas aussi néfaste pour la santé ? Et bien si ! Le télétravail comporte aussi ses risques. On les aborde avec vous et vous donne 4 conseils pour vous aider à vous prémunir des risques liés au télétravail. Télétravail et bien-être c’est possible, vous allez découvrir comment.

Quels sont les risques psychosociaux liés au télétravail ?

Les risques liés au télétravail sont multiples. On en énumère ici ceux dont on entend le plus fréquemment parler :

  • La charge de travail excessive et le stress 
  • L’isolement
  • Le technostress avec par exemple le non-respect de la vie privée et du droit à la déconnexion
  • La gestion difficile du télétravail avec les enfants au milieu et la vie de famille à gérer
  • L’espace de travail non adapté – aménagement ou technologie.

Et maintenant on vous en dit un peu plus sur ces risques et comment s’en prémunir.

Télétravail et bien-être : on prend des pauses et on regarde au loin !

Pour lutter contre la charge de travail excessive et le stress, on se force à prendre des pauses. Notre cerveau décompense toutes les deux minutes. Cela signifie que toutes les deux minutes il relâche l’attention ! Le cerveau a besoin de pauses régulières pour ranger, trier et classer les informations que nous percevons et récoltons tout au long de la journée.

Chez soi, en télétravail, on peut être amené(e) à ne pas prendre de pauses pour diverses raisons. On peut déjà être confronté(e) à la culpabilité en se disant qu’après tout on est chez soi et que donc la pause est superflue.

On peut aussi avoir du mal à tout gérer en même temps, se sentir débordé(e) et repousser le moment de la pauses qui finit par ne jamais arriver … Bref, chez soi les raisons de ne pas s’arrêter de télétravailler sont nombreuses.

Pourtant, 5 minutes de pauses toutes les deux heures suffisent à recharger votre attention et à maintenir votre productivité et votre efficacité. Encore plus bénéfique : 5 minutes de pauses à l’extérieur et en regardant au loin.

Le télétravail implique de passer beaucoup de temps sur son ordinateur. Regarder au loin permet de réguler les fonctions visuelles et de se protéger contre la fatigue visuelle qui participe à envoyer des messages de stress supplémentaires.

télé-travail et bien être prendre des pauses

Télétravail et bien-être : on ne reste pas seul(e)

Un autre des risques liés au télétravail est l’isolement. Ce phénomène peut être réel que l’on soit célibataire ou engagé(e) dans une vie de famille. En effet, lorsqu’on parle d’isolement, il s’agit ici de l’isolement social professionnel. Avant le télétravail, nous avions l’habitude d’avoir des contacts au quotidien avec nos collègues.

Ces interactions comme toutes les interactions sociales sont nécessaire et nous aide à nous sentir mieux. Elles développent l’intelligence interpersonnelle indispensables en matière d’intelligence émotionnelle et elle développe également notre ouverture au monde. Ces interactions participent à nous enrichir et il est aujourd’hui prouvé que les interactions à travers un écran, ou virtuelles, ne remplacent pas les interactions réelles.

Alors pour se protéger de l’isolement et faire rimer télétravail et bien-être, on apprend à s’organiser différemment. On essaye de prévoir plus d’activités personnelles après le travail afin de « compenser » le manque d’interactions sociales et on fait pareil le week-end. L’objectif est de ne surtout pas tomber dans l’isolement !

télé-travail et bien être : se pas s'isoler

Télétravail et bien-être : on se protège contre le technostress

Le technostress c’est un des grands ennemis pour arriver à équilibre télétravail et bien-être. Le technostress fait partie des nouveaux stress qui participent à accroitre la charge mentale et en télétravail le technostress est plus que jamais un danger.

Se protéger du technostress n’est pas facile dans un monde de plus en plus numérique. On vous en parlait déjà dans notre série d’article Comment se sentir bien au travail ? et on aborde ce sujet dans un article à paraître très prochainement. Dans cet article on vous donnera nos clés pour s’organiser face au technostress afin de le limiter au maximum.

Trouvez des moments où vous vous coupez de tout outils numériques et d’internet. Ces moments de pauses numériques sont indispensables à votre cerveau pour allier télétravail et bien-être.

Télétravail et bien-être : on arrête de se comparer aux autres

Gérer les enfants, la vie de famille et la logistique de la maison en même qu’on travaille c’est un véritable défi. Un défi ardu car le télétravail localise en un seul lieu toute notre charge mentale – personnelle et professionnelle – et peut donner le tournis dès que le réveil sonne le matin.

On peut être pris(e) entre culpabilité et stress pour arriver à tout gérer ce qui finit inéluctablement par entacher d’abord la motivation et ensuite la confiance en soi. Pour se protéger de ce risque lié au télétravail, on arrête de se comparer aux autres et on se déculpabilise.

Ce mode de travail s’est démocratisé à une vitesse incroyable du fait de la crise sanitaire, alors que des problématiques liées à la charge mentale au domicile sont loin d’être réglés et que le temps passé par les français(e) à réaliser des tâches domestiques représentent symboliquement 30% du PIB !

Pas étonnant qu’on ne soit pas prêt(e) à tout gérer et qu’on soit débordé(e).

La culpabilité et le perfectionnisme ne font que renforcer la démotivation et le manque de confiance en soi. Alors on relativise en ne perdant pas de vue que, comme tout le monde, on essaye de faire du mieux qu’on peut et c’est déjà bien 😊

télé-travail et bien être harmoniser sa vie

Télétravail et bien-être : on aménage son espace de travail

Le dernier risque qu’on aborde avec vous dans cet article pour vous aider en matière de télétravail et bien-être, c’est l’aménagement de votre espace de travail. Comme on l’évoquait plus haut dans cet article, le télétravail impose de travailler sur des outils numériques.

Travailler sur l’ordinateur à la maison peut s’avérer compliqué pour plusieurs raisons : on peut ne pas avoir la place d’avoir un bureau, ne pas avoir une chaise de bureau suffisamment confortable où on peut aussi tout simplement avoir des difficultés pour rester assis(e) à son bureau dans son domicile.

Alors aménager son espace de travail est-ce que cela veut dire obligatoirement avoir une super chaise et un super bureau ?

Et bien c’est une première option. Avoir un espace de travail avec des éléments ergonomiques, c’est-à-dire conçu pour répondre à des problèmes de confort liés à l’activité professionnelle, est une première solution simple et efficace.

Mais comment faire si vous ne pouvez pas opérer à des achats ou si vous n’arrivez pas à vous « forcer » à rester à votre bureau ? Ne perdez pas de vue que l’important c’est votre productivité. Votre employeur souhaite que vous soyez épanoui(e) et efficace puisque c’est ainsi qu’il garanti le bon fonctionnement de son entreprise.

Dès lors ce qui compte c’est que vous vous sentiez bien. Et pour vous sentir bien optimisez quoiqu’il arrive votre « zone de travail ». Si vous travaillez depuis votre canapé, depuis votre lit, depuis votre jardin … Peu importe d’où vous travaillez du moment que vous vous sentez bien et que l’espace est assez organisé pour favoriser la concentration.

Télétravail et bien-être c’est possible

Allier travail et bien-être ce n’est plus une option, c’est possible. Ce mode de travail commençait déjà à s’imposer pour préserver de certains risques professionnels avant la crise sanitaire et c’est donc logiquement qu’il s’installe plus amplement avec la révolution numérique.

Le télétravail n’est pourtant la panacée car il produit lui aussi des risques psychosociaux qu’il ne faut pas négliger pour que ce confort acquis ne se transforme pas en cauchemar au quotidien ou éviter qu’il ne mène au burn-out.