auto-entrepreneur
S'épanouir dans sa carrière

Auto-entrepreneur (se) et vie perso : 4 infos à connaître

On peut penser que le statut d’auto-entrepreneur est un statut d’entreprise moins risqué qu’un autre concernant la sécurité de la vie personnelle. Cependant il y a des informations à connaître absolument si vous souhaitez vous lancer dans la création d’une micro-entreprise.

Auto-entrepreneur (se)
Sans sécurité pour l'avenir, pas de prospérité !

Découvrez les 4 infos qui vous permettront de vous engager dans ce statut sans prendre de risques financiers dans votre vie personnelle.

Louer ou acheter un logement quand on est auto - entrepreneur

Lorsque vous devenez auto-entrepreneur(se), il vous faudra un bilan de trésorerie positif de 3 ans pour pouvoir prétendre à la location ou l’achat d’un bien immobilier. Les assurances loyers impayés ou crédits impayés n’acceptent pas le dossier de demande de bail ou de crédit si cette condition n’est pas remplie. 

Aussi il vous faut veiller à ce que cet aspect de votre vie personnelle soit parfaitement anticipé. Dans le cas contraire vous pourriez vous retrouver dans une situation délicate.

Demander l'ACRE pour bénéficier de l'ARCE

Lors de la création d’une entreprise, si vous êtes indemnisé(e) par Pôle Emploi dans le cadre de l’assurance chômage, vous pouvez obtenir le versement d’une partie de vos droits calculés par le Pôle Emploi pour constituer le capital de votre entreprise. Ainsi au lieu de bénéficier de l’ARE (Allocation de Retour à l’Emploi), vous bénéficiez de lARCE (Aide à la Reprise ou Création d’Entreprise).

L’ARCE est versée par Pôle Emploi en deux fois :
50% un mois après l’immatriculation de l’entreprise
50% six mois après le début d’activité

Mais attention ! Pour bénéficier de ce dispositif, il vous faut demander l’ACRE (Aide aux Créateurs et Repreneurs d’Entreprises) dans les 45 jours suivant la création de votre micro-entreprise. Sans cela vous ne pourrez pas obtenir l’ARCE.

Si vous bénéficiez de l’ARCE vous ne percevrez pas d’ARE. Ce qui signifie que vous n’aurez aucun revenu mensuel. C’est un élément à considérer avec attention afin d’éviter les difficultés.

Les droits à l'ARE changent

Vous pouvez, sous certaines conditions, continuer à percevoir l’allocation d’aide au retour à l’emploi (ARE) en même temps que la rémunération de votre micro-entreprise.

Selon votre situation, l’ARE vous sera versée selon l’une des modalités suivantes :

Pour le calcul de l’allocation qui vous sera versée, 70% de votre rémunération soumise à cotisations sociales sont déduits du montant mensuel brut de votre allocation. Le cumul du salaire issu de l’activité reprise et de l’allocation ne peut pas dépasser le salaire antérieur brut ayant servi au calcul de l’allocation. Si vous êtes en mesure, lors de votre actualisation mensuelle, de déclarer votre rémunération et d’en fournir les justificatifs au terme du mois suivant, vous bénéficiez d’une avance de paiement à hauteur de 80% du montant de l’allocation dû déterminé à partir de vos rémunérations déclarées . 

Si vous n’êtes pas en mesure, lors de votre actualisation mensuelle, de déclarer votre rémunération et d’en fournir les justificatifs, vous bénéficiez d’un paiement provisoire à hauteur de 70% du montant de l’allocation dû en l’absence d’exercice d’une activité professionnelle . 

Ainsi, en fonction de vos revenus et de vos justificatifs, vos montants d’allocation seront réduits, là-encore c’est un élément d’organisation financière à anticiper.

Le régime de sécurité sociale change

En créant une micro-entreprise vous changez de régime de sécurité sociale. En effet, vous ne dépendez plus du régime général de la Sécurité Sociale mais de la Sécurité Sociale des Indépendants (SSI)

Qu’est-ce-que cela change ? et bien c’est un régime qui vous protège un peu moins bien avec des cotisations un peu plus élevées. Néanmoins, en tant qu’auto-entrepreneur vous ne pouvez pas vous verser de dividendes. Vous êtes donc seulement redevables des cotisations sur vos revenus.

 

Alors qu'en dites-vous ?

Maintenant que vous connaissez les infos utiles pour vous engager dans un statut d’auto-entrepreneur sans risquer pour votre vie personnelle vous pouvez pleinement mesurer votre décision.

Si vous êtes demandeur(se) d’emploi, contactez votre conseiller(ère) avant de vous lancer dans des démarches. Si vous êtes en activité, veillez bien à anticiper les changements que ce statut amènera si vous vous lancez à plein temps dans votre micro-entreprise.