se sentir bien au travail
S'épanouir dans sa carrière

Comment se sentir bien au travail ? (1/2)

Se sentir bien au travail est essentiel pour se sentir bien dans sa vie. On passe en moyenne 35 heures par semaines au travail, si ce n’est plus ou beaucoup plus, et nos activités professionnelles nous occupe l’esprit au même titre que nos activités personnelles.

Se sentir bien au travail n’est donc pas une option. Mais les problématiques dans l’enceinte de notre travail peuvent être nombreuses et variées. Pour vous aider on a écrit cet article en deux volets.

Dans le premier volet on vous parle des problèmes relationnels dus à l’activité professionnelle car les problèmes relationnels sont une véritable source de mal-être qui empêche de se sentir bien au travail !

On vous donne 3 situations exemples et 3 solutions efficaces pour vous aider à régler vos problèmes mais aussi pour vous aider à progresser dans vos capacités relationnelles.

Un(e) collègue / manager(euse) passe son temps à me faire des petites réflexions, ce qui a le don de m’agacer

Ce cas de figure se rencontre le plus souvent lorsque ce – cette collègue ou manageur(euse) fait de son côté preuve de très peu d’intelligence émotionnelle. En effet, si une personne vous fait des réflexions à propos de votre travail, il y a logiquement deux raisons possibles :

  • La première serait que cette personne a des remarques à formuler sur vos méthodes de travail, votre organisation, votre gestion. Mais si tel est le cas, cette personne aurait plutôt intérêt à venir vous en parler pour régler le problème de manière constructive pour la bonne marche de votre entreprise.
  • La seconde raison, résultant aussi d’un manque d’intelligence émotionnelle, est que cette personne ressent du stress, et qu’elle le fait jaillir sur ses collègues de travail pour « s’en débarrasser ».

Une méthode inefficace puisque finalement on finit par faire « un tennis de stress » au bureau en se renvoyant la dose de stress dont personne ne veut, ce qui est à la fois contre-productif mais aussi particulièrement défavorable pour se sentir bien au travail.

Eclaircir le problème grâce à l’intelligence émotionnelle

Vous l’avez compris votre(vos) collègue(s) – manager(euse)s peuvent manquer cruellement d’intelligence émotionnelle. Mais si vous lisez ces lignes, c’est que de votre côté vous cherchez des solutions concrètes pour régler le problème, ce qui vous confère déjà une plus grande intelligence émotionnelle que votre(vos) collègue(s) – manager(euse)s.

Vous pouvez donc vous appuyer sur cette qualité personnelle pour tenter de régler le souci.

Communiquez clairement avec votre(vos) collègue(s) – manager(euse)s pour demander ce qui ne va pas. Cette technique est la plus efficace car elle permet d’abord de savoir s’il y a un fond de problème professionnel réel qu’il faut régler, ce qui pourrait être possible.

Si ce n’est pas le cas cette technique peut permettre de régler un problème relationnel car bien souvent parler du problème suffit à le résoudre puisque soyons réalistes, personne n’aime se sentir mal au travail.

Préparez votre intervention et les mots que vous allez utiliser à l’avance et soyez factuel(le)s « Tu m’as reproché … et je n’ai pas compris car … » – « tu m’as dit … et je voulais t’expliquer pourquoi cela m’a alerté – posé problème – plongé dans l’incompréhension… »

Bref préparez vos arguments de façon rationnelle. Cela permet de préparer un dialogue avec du recul et d’éviter les phrases émotionnelles spontanées bien souvent peu constructives dans ce cas.

se sentir bien au travail grâce à l'intelligence émotionnelle

J’ai été promu(e) et je sens de la jalousie de certain(e)s collègues

Félicitations, vous avez obtenu une promotion, un avancement, une prime pour vous récompenser de votre travail. Malheureusement cette bonne nouvelle a aussi laissé la place à une jalousie détectable chez certain(e)s de vos collègues et vous vous retrouvez démuni(e) face à cette situation.

Cela peut vous affecter et finalement nuire à votre promotion, ou alors vous blesser et vous faire entrer dans des mécanismes de protections qui ne vous aideront pas à améliorer la situation puisque vous risquez de vous mettre un peu trop en mode « carapace ».

N’oublions pas qu’une communication positive et transparente est indispensable pour se sentir bien au travail car elle garantie à la fois le bien-être des travailleurs mais également la santé de l’entreprise.

Observez la situation d’un autre point de vue

Comprenez bien qu’avant d’être jaloux(ses) de vous qui avez été promu(e) – félicité(e), votre (vos) collègues sont surtout déçus pour eux. Cette déception, il vous la font sentir à travers le ton du reproche ou de la jalousie.

Alors vous allez vous dire que cela est injuste car de votre côté vous pensez que votre travail et votre investissement justifie cet avancement – avantage dans votre carrière. Et c’est généralement ce sentiment d’injustice qui vous poussera à vous enfermer plus sur vous, à moins communiquer avec vos collègues et probablement à accentuer les problèmes relationnels malgré vous.

Faire preuve d’intelligence émotionnelle c’est aussi savoir faire preuve d’empathie et rien ne vaut le changement de point de vue. Vous méritez cette promotion et vous avez raison d’être content(e) !

Mais adoptez la vision des collègues qui peuvent se montrer jaloux(se) peut vous aider à mieux comprendre leurs ressentis, à moins leur en vouloir et à mieux gérer votre montée en grade pour qu’elle ne tourne pas au désastre relationnel.

prendre du recul pour se sentir bien au travail
prendre du recul

Demandez vous si tel ou telle collègue attend depuis longtemps une promotion ? Si cet(te) autre collègue ne s’est pas particulièrement investi(e) sur un dossier et que finalement il-elle a aussi de quoi être déçu(e) ?

Ou bien peut-être qu’un(e) de vos collègues rencontre de grosses difficultés dans sa vie personnelle auquel cas son « échec » professionnel en rajoute beaucoup trop et nuit aussi à son moral ? Essayez de ne pas penser que le problème vient de vous, puisqu’en l’occurrence ce n’est pas le cas.

Bien sur on vous invite aussi à faire preuve d’intelligence émotionnelle de votre côté : pas besoin de rappeler tous les jours à vos collègues que vous avez été promu(e). Une annonce officielle suffit et n’oubliez pas que l’empathie avec eux est votre meilleur allié pour garder des relations sereines et se sentir bien au travail.

Un(e) collègue parle de moi à nos autres collègues et dans mon dos

Ici la situation est tout aussi délicate car d’une part la personne cherche à ne pas aborder le problème avec vous – ce qui rend plus difficile de comprendre et résoudre le problème – mais en plus elle mêle d’autres personnes au problème relationnel, ce qui est à nouveau particulièrement contre-indiqué pour se sentir bien au travail, comme pour la performance de l’entreprise.

Dans ce cas présent le mal-être ressenti peut-être vraiment important. On se sent déconsidéré(e) au travail, on passe ses journées à être dans le contrôle pour savoir ce qu’à dit ou pas la personne et à qui … Bref de quoi s’ajouter un stress et une charge mentale bien inutile pour se sentir bien au travail.

Alertez vos autres collègues sur l’importance de faire cesser cette situation

Pour faire cesser cette situation, vous devez faire comprendre à vos collègues que parler dans le dos les un(e)s des autres ne fera qu’attiser une problématique qui n’a pas lieu d’être au travail.

Comme pour la première situation que l’on vous a exposé, n’hésitez pas à préparer un petit « discours » à l’avance pour vos collègues afin de leur expliquer rationnellement et factuellement les conséquences de ce types de fonctionnements.

Demandez à vos collègues de chercher à améliorer la relation avec le collègue qui a des reproches à vous faire ou bien demandez leur clairement de ne plus vous en parler.

Une situation qui se règle est une situation qui a des solutions concrètes et passer du temps à détailler les problèmes sans chercher de solutions actives n’a jamais fait que laisser les petits problèmes devenir plus grands.

Si il n’y a aucune solution concrète que vous pouvez mettre en place, c’est-à-dire si vous n’avez pas de possibilité de « contrôler » naturellement quoi que ce soit, et que vos collègues ne semblent pas comprendre l’influence qu’ils peuvent avoir dans cette situation, alors ne vous en occupez pas.

Vous allez perdre un temps et une énergie considérable pour rien. Il vous faut accepter que la situation est comme ça. L’ignorance est une bonne méthode pour faire taire le problème puisque c’est aussi en y accordant trop d’importance qu’on finit pas le faire grandir. Et si rien ne change il est peut-être temps de parler de cette ambiance délétère à votre manageur(euse) ?

Pour se sentir bien au travail on adopte l’intelligence émotionnelle : elle nous protège et elle protège aussi les autres

Les problèmes relationnels au travail sont le plus souvent issus de problématiques liées au manque d’intelligence émotionnelle. Ainsi communiquer en s’appuyant sur des méthodes relatives aux compétences en intelligences émotionnelles permet de se sentir bien au travail et d’aider nos collègues à s’y sentir mieux. Un bien-être collectif est possible et il suffit d’accroitre l’intelligence collective pour que notre entreprise se sente bien aussi !

Vous n’avez pas trouvé la réponse à vos questions car vos problèmes au travail ne sont pas particulièrement d’ordre relationnel ? On vous invite à consulter le second volet de notre article « Comment se sentir bien au travail » où on vous donne 5 solutions pour éviter la charge mentale due au travail.