manipulateur
Émotions

6 critères pour détecter un manipulateur ou une manipulatrice

Un manipulateur ou une manipulatrice, on en a tous et toutes déjà croisé dans notre vie. Au travail, dans sa vie personnelle, dans sa famille, dans une relation amoureuse, les occasions de côtoyer un manipulateur ou une manipulatrice sont nombreuses.

On a aussi beaucoup entendu ces dernières années le terme de « pervers(e) narcissique » et ces dernier(e)s peuvent être souvent confondu(e)s à tort avec un manipulateur ou une manipulatrice.

Pour vous aider à repérer les personnes manipulatrices autour de vous et vous aider à mieux comprendre ce qui se cache derrière ce type de relation, on vous dit tout sur ces personnalités et on décrypte 6 critères qui vous permettront de détecter un manipulateur ou une manipulatrice à coup sûr.

C’est quoi une personne manipulatrice ?

Un manipulateur ou une manipulatrice est une personne qui bien souvent manque énormément de confiance en elle. Ce sont des personnes qui ont la plupart du temps des blessures émotionnelles non réglées.

Ces blessures émotionnelles non réglées vont entrainer chez la personne manipulatrice, un besoin excessif de contrôler les situations, et pour y parvenir il – elle est généralement tenté(e) de contrôler les situations à travers le contrôle de la relation affective.

Le(la) manipulateur(ice) affectif(ve) joue sur les émotions et les sentiments comme l’empathie, la culpabilité, l’amitié ou l’amour, alors qu’au fond, il – elle est toujours un peu dans un jeu de stratège affectif, ou dans des relations de type dominant(e) – dominé(e).

Être ou se sentir manipulé(e) est particulièrement douloureux car derrière la manipulation sous-tend un ressenti de trahison. La trahison fait partie des 5 blessures émotionnelles et ne pas se méfier des effets dévastateurs de la manipulation affective c’est prendre le risque de laisser une souffrance grandir en soi.

Pourquoi c’est douloureux de se faire manipuler ?

Être trahi(e) signifie que notre confiance a été malmenée. La confiance fait partie des émotions positives et elle est indispensable pour se sentir bien avec soi-même et avec les autres. Or, lorsque notre confiance a été trop souvent trahie, il devient de plus en plus difficile de la donner : on met en place des mécanismes de protection qui rendent de plus en plus complexe de « faire confiance ».

Ainsi, lorsqu’on est trop souvent confronté(e) à la manipulation, on finit, par souci de protection, par se priver soi-même d’émotions positives dont nous avons besoin.

La manipulation laisse des petites blessures émotionnelles partout sur son chemin. Pour celui – celle qui manipule qui ne se confrontera pas à ses blessures pour les régler et se sentir à sa place dans sa vie. Et pour celui – celle qui est manipulé(e) car le sentiment d’être « utilisé(e) » est un sentiment dévastateur pour l’estime de soi, qui par ailleurs peut générer beaucoup d’émotions négatives comme la colère ou la tristesse.

Quelle émotion se cache derrière la manipulation ?

Lorsqu’une personne manipule, c’est généralement qu’elle a peur. Cette peur se retrouve à travers deux « fonctionnements » des manipulateur(ice)s qui permettent déjà de mieux les repérer :

  • Le manipulateur ou la manipulatrice est avant tout une personne qui ne parvient pas à lâcher prise dans sa vie et qui a un besoin de contrôle relativement exacerbé. Tout contrôler est un moyen de ne pas être confronté(e) à ses souffrances, c’est donc en quelque sorte une méthode de protection qui indique que la personne ne va pas bien et qu’elle ne parvient pas à guérir ses blessures émotionnelles.
  • Un manipulateur ou une manipulatrice rencontre des problèmes d’estime de soi, de confiance en soi ou de frustration dans sa vie. Ces problèmes de structure émotionnelle rendent difficiles les introspections, la remise en question et le développement de l’intelligence émotionnelle ou de l’intelligence interpersonnelle.

Pour le manipulateur ou la manipulatrice il y a un manque d’amour de soi qui se répercute dans la difficulté à vivre des relations honnêtes et sincères.

La manipulation n’est donc pas spécifiquement « contre vous », c’est une habitude ou un fonctionnement que la personne a mis en place, qui la met en souffrance et lui fait bien souvent éprouver de la culpabilité. Mais cela lui évite de se pencher sur des souffrances qu’elle considère, probablement sans s’en rendre compte, comme encore plus douloureuses, c’est donc un vrai mécanisme de protection.

Un(e) manipulateur(ice) est-il un pervers narcissique ?

Tous les manipulateurs et toutes les manipulatrices ne sont pas obligatoirement des pervers narcissiques. Ce terme qu’on entend de plus en plus souvent et un peu à toutes les sauces est à prendre avec précaution.

Le pervers narcissique souffre de problèmes d’égo particulièrement ancrés. Chez le – la pervers(e) narcissique, l’égo a fini par prendre une telle place et de telles proportions que la problématique finit par devenir une véritable pathologie psycho-sociale.

Le pervers narcissique ne ressent pas d’empathie ou de réelle considération pour les autres, alors que le manipulateur ou la manipulatrice éprouve de l’empathie mais « a une forte tendance » à vouloir prendre le contrôle affectif des relations, ce qui éprouve obligatoirement ses capacités empathiques.

Les manipulateur(ice)s ressentent de la culpabilité et tout un panel d’émotions, à l’inverse du – de la pervers(e) narcissique qui va uniquement se consacrer à l’intérêt qu’il – elle peut tirer d’une relation.

Pour un(e) manipulateur(ice) on parlera de personnalité narcissique plutôt que de tout de suite utiliser le terme de pervers narcissique. Avoir une personnalité narcissique, faire preuve d’égoïsme ou de manque d’empathie ne signifie pas pour autant que l’on est dans la perversion.

Il y a également des degrés de manipulations : certaines personnes utilisent occasionnellement la manipulation ou de petites manipulations, là où chez d’autres c’est un véritable mode de vie.

Il faut donc veiller à ne pas mettre tous les manipulateur(ice)s dans le même panier, et à mesurer les attitudes de manipulation auxquelles vous êtes confronté(e)s pour les relativiser selon leur gravité.

Personnalité narcissique et relation amoureuse

Lorsqu’on est dans une relation avec une personnalité narcissique, la relation amoureuse n’est généralement pas un long fleuve tranquille. La manipulation dans le couple entraine des jeux de résistance émotionnelle qui vont à l’encontre de ce que tout un chacun cherche dans une relation amoureuse : le respect et l’échange.

Mais le manipulateur ou la manipulatrice n’est pas le (la) seul(e) responsable des problématiques dans le couple. Quand l’un(e) manipule et que l’autre se laisse faire, ce – cette dernier(e) ne fait qu’augmenter le risque d’être manipulé(e) et amoindrit toutes possibilités de mettre en place un nouveau fonctionnement relationnel plus sain.

Un(e) manipulateur(ice) affectif(ve) : quelques caractéristiques

6 critères pour reconnaitre à coup sûr un manipulateur ou une manipulatrice

Maintenant que vous avez compris ce qui se cache derrière la manipulation, découvrez sans attendre les 6 critères qui permettent de détecter à coup sûr un manipulateur ou une manipulatrice.

1. Le mensonge ou les infos jamais claires

Evidemment, le critère le plus évident est le mensonge. En toute logique, ce qui distingue le plus une attitude de manipulation ce sont les mensonges (les petits comme les grands) et les infos pas claires.

Lorsqu’on ment, même si c’est un petit mensonge, c’est que l’on ne souhaite pas aller au fond des choses. Le manipulateur ou la manipulatrice utilisera le plus souvent le mensonge par omission, car il – elle n’aime généralement pas être confronté(e) à ses incohérences et cela lui évite d’avoir à s’expliquer.

Les mensonges permettent de garder le contrôle d’une situation et permettent au manipulateur ou à la manipulatrice de donner et garder une bonne image de lui – elle, ce qui a souvent autant d’importance que le reste pour lui – elle.

N’oubliez pas que le (la) manipulateur(ice) rencontre des problèmes d’estime de soi et que garder une image sociale positive en public est un facteur clé de son bien-être. Il – elle a besoin de beaucoup de reconnaissance sociale car il – elle a des difficultés pour s’en donner tout(e) seul(e).

2. Des attitudes très changeantes d’un moment à l’autre

Le manipulateur ou la manipulatrice ont des attitudes changeantes d’un jour à l’autre sans qu’il ne se soit rien passé de particulier selon vous. Vous sentez à un moment de la distance, de l’éloignement, un froid … La situation vous échappe car vous ne comprenez pas ce que vous avez fait de mal, mais vous observez quand même concrètement que la relation est soudain différente.

Lorsque vous essayez d’aborder le problème avec le manipulateur ou la manipulatrice pour le régler, il – elle botte en touche et feins de na pas voir où est le problème. Une personne qui n’est pas dans la manipulation sera franche et sincère et n’hésitera pas à vous expliquer d’où vient le problème si vous la sollicitez pour comprendre le bug relationnel.

Comme pour les mensonges, c’est ici un moyen de ne pas aborder les problèmes en profondeur afin de conserver un contrôle sur vos émotions et sur la situation.

3. Toujours des excuses mais jamais de changement

Le manipulateur ou la manipulatrice a bien souvent toujours des excuses à ses mensonges et ses omissions, mais il – elle ne change pas d’attitude sur le long terme. N’oubliez pas que les manipulateurs et les manipulatrices ont de grandes souffrances émotionnelles, il est difficile pour eux – elles d’admettre qu’ils ont pu ne pas bien faire ou de se remettre en question.

Ils n’éprouvent pas de difficultés à s’excuser auprès de vous et ont l’air de comprendre vos doutes, vos peines, mais pour autant cela ne signifie pas que leurs attitudes vont changer. Cette résistance à prendre en considération vos demandes émotionnelles vous peine énormément et vous avez le sentiment que la situation n’évolue pas.

Les relations avec les manipulateurs et les manipulatrices sont malheureusement le plus souvent centrées autour d’eux et ce sont donc bien souvent des relations qui resteront à sens unique si vous-même restez dans le schéma relationnel manipulateur(ice) – manipulé.

4. Les petites réflexions gratuites et les jugements de valeurs

Une technique de manipulation hyper fréquente et nuisible, ce sont les petites réflexions gratuites ou les jugements de valeurs. Ces phrases sont lâché(e)s le plus souvent l’air de rien dans un discussion quelconque, parfois sous couvert de faire de l’humour.

Ces réflexions concernent une partie ou une caractéristique de votre physique, un jugement général, un jugement sur votre façon de faire ou de penser ou une allusion à ce que les autres peuvent penser de vous.

Méfiez vous des petites réflexions qui viennent insidieusement toucher votre confiance en vous au plus profond. Le manipulateur ou la manipulatrice utilise ces petites phrases ou ces jugements réducteurs car il – elle a pu habituellement constater que cela permettait de garder un ascendant sur les personnes sensibles qui vont avoir une tendance prononcée à la honte, au doute et à la remise en question.

5. Le sentiment que vous faites des choses que vous ne vouliez pas faire

Cette impression vient du fait qu’au fond de vous, vous savez que vous êtes manipulé(e), vous avez des doutes sur cette personne et ces doutes s’avèrent ou se sont avérés être réels. Peut être parce qu’aussi vous vous laissez « doucement manipuler », alors que plus vous avancez dans la relation, et plus vous avez le sentiment que rien ne se passe jamais comme vous le souhaitez de votre côté malgré vos efforts.

Dès lors, la déception lorsqu’on est confronté(e) à un manipulateur ou une manipulatrice devient monnaie courante, et cette déception vous amène à remettre en question tout ce que vous pouvez ou avez pu partager avec cette personne, jusqu’à un sentiment de doute profond où vous vous demandez « jusqu’où vous vous fait(e)s avoir ? »

Ne regrettez pas ce que vous vivez ou avez vécu avec cette personne, car vous êtes – étiez vraiment sincère dans votre relation et vos sentiments, même si vous avez ou aviez des doutes, vous avez écouté votre cœur ce qui est tout à votre honneur car cela signifie que vous êtes une personne valeureuse.

Néanmoins si vous ressentez que la manipulation laisse des doutes profonds en vous et un malaise, c’est que le sentiment de trahison que vous ressentez vis-à-vis de cette personne est fort et offensant.

Dans ce cas vous devriez ne plus fréquenter cette personne pendant un temps au moins pour vous réparer et reprendre sans attendre la trajectoire du respect de vous-même que vous avez certainement délaissé au profit de votre relation avec cette personne.

6. Un profil psychologique de séducteur ou séductrice

Bien souvent les manipulateurs et les manipulatrices ont des profils psychologiques de séducteurs ou de séductrices. En effet, porté(e)s par le manque de confiance en eux, ces personnes ont une tendance plus marquée que d’autres à « vouloir plaire à tout le monde » et à faire l’unanimité autour d’eux.

Dans le couple, manipulation et adultère vont bien souvent de paire car ce profil de séducteur(ice) rend beaucoup plus enclin(e) à faire des rencontres, à approfondir les connaissances et ainsi à avoir plusieurs relations « privilégiées ».

Le manipulateur – la manipulatrice doute de lui et concrétiser des relations affectives est souvent un moyen pour lui -elle de se sentir valorisé(e). Par ailleurs le manipulateur – la manipulatrice, souvent apte aux mensonges, est plus capable que d’autres personnes d’assumer ce type de situation.

6 critères pour reconnaitre un manipulateur

Le manipulateur ou la manipulatrice sont les seuls coupables dans une relation ?

Un manipulateur ou une manipulatrice ne peut continuer à vous manipuler que si vous lui en laissez la permission. La plupart du temps, les victimes de manipulateur affectif ou de manipulatrice affective souffrent elles-mêmes de dépendance affective.

La dépendance affective pousse à accepter des choses que l’on n’accepterait pas en temps normal, ou que l’on accepte par peur de « perdre l’autre », de blesser ou d’être rejeté(e). Si vous pensez souffrir de dépendance affective, n’hésitez pas à consulter notre article Dépendance affective en couple : 6 critères pour la détecter

Régler vos blessures émotionnelles vous aidera à rendre plus saines vos relations en posant vos limites et en apprenant à les respecter. Ne perdez pas de vue que si vous acceptez tous les mensonges ou les doutes suscités par le manipulateur ou la manipulatrice, vous devenez presque autant responsable que lui – elle dans cette relation malheureusement peu constructive.

Comment réagir face à un manipulateur ou une manipulatrice ?

Selon le degré de manipulation, vous pouvez tenter d’engager un dialogue factuel pour essayer de faire comprendre à l’autre que vous n’êtes pas dupe sur les incohérences et les mensonges et que vous souhaitez éclaircir les choses pour améliorer votre relation. Aider l’autre à changer de point de vue en communicant peut l’aider à comprendre ce qui vous peine, ce qui est maladroit, et à adopter de nouveaux schémas de fonctionnements avec vous.

Faire des erreurs dans une relation est normal et c’est en communicant autour de ces erreurs qu’on peut équilibrer nos relations pour qu’elles deviennent meilleures et harmonieuses. Tout le monde peut être amené à manipuler par réflexe ou par souci de protection.

Ce qui pose problème c’est lorsque vous avez détecté des manipulations, que vous souhaitez dialoguer paisiblement pour éclaircir la situation et que l’autre s’y refuse ou ne cesse déviter le dialogue. Communiquer est indispensable pour clarifier les relations et ne pas élucider une manipulation perçue est à coup sûr un frein à une relation épanouissante.

En outre, si l’autre est constamment dans la persistance à vous expliquer que vous êtes la seule cause des problèmes relationnels, que la communication est souvent longue pour peu de changements, et que la relation ne fonctionne selon vous toujours que dans un sens, alors prenez de la distance.

La distance est le meilleur moyen pour que l’autre réfléchisse librement à ce qu’il – elle a pu faire de problématique ou de conflictuel. Si cette personne ne revient jamais vers vous, ou si lorsque vous retournez vers elle avec l’intention d’améliorer la relation et d’améliorer les choses, vous trouvez une porte close, alors c’est que cela confirme que vous étiez dans une relation toxique et que vous avez bien fait d’en sortir.

Émotions

Pour devenir un(e) spécialiste de la gestion des émotions