intelligence émotionnelle
Émotions

L’intelligence émotionnelle : tout savoir en 2 minutes

L’Intelligence émotionnelle, est un concept longtemps ignoré ou méconnu. L’intelligence  émotionnelle est pourtant indispensable en matière de bien-être pour soi-même et dans nos relations sociales. 

L’intelligence émotionnelle demande à la fois de connaitre ce concept, mais aussi de connaitre les fonctionnements de nos sens, nos émotions et notre cerveau. Une team de choc qui travaille dans notre intérêt mais qu’il faut aussi savoir gérer ! On vous explique tout dans cet article 🤓

Une définition de l'intelligence émotionnelle

L’Intelligence émotionnelle est l’expression désignant la capacité d’un individu à comprendre, maitriser, gérer et utiliser ses émotions, seul ou dans ses interactions avec les autres. Elle est de plus en plus étudiée car elle permet d’améliorer les relations sociales et de devenir plus efficace en se sentant meux. 

De nombreuses recherches scientifiques exploitent aujourd’hui la notion d’émotions dans leurs travaux. Notamment en Sciences Humaines, Neurosciences, Sciences de l’Education, Sciences du Management et de Gestion…

L'intelligence émotionnelle n'est pas qu'une question de volonté

La team de choc cerveau, sens et émotions perturbent notre intelligence émotionnelle 🤓

Le cerveau en très bref

Pour simplifier les choses, on peut globalement considérer que le cerveau est organisé en 3 fonctionnements distincts :

  • Le cerveau reptilien : cette partie du cerveau est mobilisée pour les pensées automatiques, c’est un cerveau réflexe puisque sa rapidité est nécessaire à l’instinct de survie.
 
  • Le cortex : nous l’utilisons pour raisonner et réfléchir, c’est une partie du cerveau plus lente. 
 
  • Le cerveau limbique : le siège de nos émotions et de notre mémoire émotionnelle.

Une définition des émotions

Étymologiquement, le terme « émotion » se compose du verbe latin motere voulant dire « mouvoir », et du préfixe é indiquant un mouvement vers l’extérieur. Et oui, lorsque nous sommes soumis à une émotion, nous passons à l’action !  L’émotion génère un message au cerveau. Il se matérialise en nous par l’action. Elle-même caractérisée par un ensemble de phénomènes physiologiques, neuronaux et physiques qui nous permettent d’agir.

Un exemple avec le stress

Lorsque nous sommes soumis à une situation nouvelle ou à un danger, cela entraine ce que nous appelons le stress. Une façon de communiquer à notre cerveau reptilien qu’il faut agir vite. 

Ce phénomène est sain ! il s’agit de faire appel à notre instinct de survie pour se protéger. Mais il faut aussi noter que ce cerveau est plutôt pessimiste. En effet, pour nous aider à survivre, il amoindrit les éléments positifs et se concentre sur les éléments négatifs. Le but étant de nous pousser à agir tant que des indicateurs signalent une absence de sécurité.

Si le stress est important le cerveau reptilien s’emballe avec le cerveau limbique et le cortex est en quelque sorte court-circuité. Cela a pour effet de nous empêcher de nous exprimer, de penser librement et parfois d’agir. En savoir plus

La mémoire émotionnelle

Notre cerveau est également doté d’une mémoire émotionnelle. Là aussi on peut simplifier en imaginant que nous avons des messages émotionnels issus de souvenirs plus ou moins ancrés et accessibles. Ces messages sont réactivés lorsque nos sens détectent des correspondances avec le souvenir. Comme une odeur, une texture, un son, une représentation visuelle… 

Autrement dit nos émotions s’installent dans nos souvenirs et dans notre mémoire émotionnelle, aussi représentée comme la mémoire du long terme. Les émotions sont donc une constituante totale des facteurs de fonctionnements de notre cerveau. Lui-même à l’origine des actions physiques que nous allons entreprendre. Et de nos choix !! 

Pour en apprendre beaucoup plus à ce sujet, nous vous invitons à lire notre article Intelligence émotionnelle : devenez un(e) pro en 10 minutes ou 4 biais cognitifs qui nous jouent des tours !

l'intelligence émotionnelle, pas seulement de la volonté

Développer l'intelligence émotionnelle

Développer son intelligence émotionnelle, c’est avant tout prendre soin de son cerveau et de ses émotions, mais aussi être à l’écoute de ses sens. En savoir plus

Dans le système éducatif, même si des enseignant(e)s ou acteurs des établissements exploitent le concept des émotions car convaincus du bien-fondé de la démarche auprès de leurs élèves, rien n’est formalisé en ce sens de façon « collective ». Aucun temps scolaire n’est prévu pour aborder cette thématique comme une « éducation à ».

Les « éducations à » sont de plus en plus présentes (médias, écologie…) à l’école. Malgré cela, l’éducation à l’intelligence émotionnelle ou tout du moins aux émotions n’a pas encore sa place dans notre société. 

Pourtant on note une augmentation du nombre de recherches entre neurosciences et apprentissage. On observe clairement l’utilité de la connaissance et de l’exploitation des émotions dans les situations d’apprentissage (notamment donc à l’école ou en formation). En savoir plus

Du stress, toujours du stress, encore du stress 🚨

Au-delà de cette « absence » de prise en charge des émotions, on observe également des modèles de sociétés civilisées de plus en plus basés sur les émotions du stress et de la peur. Le stress est devenu un sentiment omniprésent au travail, à l’école, en famille et plus que jamais dans notre société.

Les études affluent en ce sens et des grandes entreprises changent complétement leurs méthodes de management. Accordant ainsi que le stress est un facteur contre-productif. En savoir plus

Et oui, n’oublions pas que le stress stimule notre cerveau réflexe reptilien, celui attaché aux éléments négatifs. On comprend très bien comment le stress peut entrainer, entre autres, la dépression ou les états de mal-être récurrents.

Les émotions et l’intelligence liée aux émotions, ne sont donc pas seulement ignorées, elles sont aussi totalement mal exploitées

Découvrez vos mauvais schémas et développez votre intelligence émotionnelle

Chacun d’entre nous est unique, avec des fonctionnements propres et une personnalité. Maintenant nous le savons, nous sommes aussi soumis aux émotions comme un facteur d’influence sur nos actions. 

Les émotions sont également un facteur influençant nos choix, parfois à nos dépends. Comprendre ses propres fonctionnements, ancrages et messages émotionnels est une manière de garantir des choix éclairés (ou lucides) et opportuns pour votre bien-être et votre carrière ou cursus. 

Pour écrire un projet il faut donc prendre en considération en priorité la personne elle-même. Intégrer les émotions et l’intelligence émotionnelle dans les bilans d’orientation, de formation ou de compétences professionnelles semble indispensable pour aboutir au bien-être et à un projet réussi !

 

Vous voulez devenir un(e) pro de l'intelligence émotionnelle ?

Découvrez tous les articles de notre catégorie intelligence émotionnelle pour y arriver !