les signes de la jalousie
Émotions

Quels sont les signes de la jalousie et les 5 règles pour ne plus être jaloux(se) ?

Les relations sociales, amicales ou amoureuses, sont souvent sujettes à un tabou : la jalousie ! Cette émotion qui amène à des ressentis négatifs est pourtant une émotion particulièrement utile pour mieux comprendre nos manques, certaines de nos douleurs émotionnelles mais aussi celles des autres.

Pour vous aider face à cette émotion, on vous donne d’abord une définition de la jalousie et on vous indique des signes concrets de jalousie. Pour finir on aborde avec vous la jalousie entre femme et la jalousie entre homme, afin que cette émotion n’ait plus aucun secret pour vous.

Une définition de la jalousie

La jalousie est un sentiment hostile ou douloureux issu d’un désir de possession (matériel ou sentimental) non satisfait. Dans le livre de Willy Pasini « La jalousie », on découvre que d’après une étude menée auprès de 400 étudiants, la jalousie serait due à l’altération du système sérotoninergique marquée par une réduction des transmetteurs de sérotonine.

Selon une autre étude menée sur la sexualité et la jalousie, on apprend que le niveau d’œstrogène influerait également sur la jalousie. Plus le niveau d’œstrogène est élevé, plus la jalousie se fait sentir !


Être jaloux des autres, qu’est ce que ça signifie ?

La jalousie est le reflet d’une frustration non réglée. La frustration est une réponse émotionnelle face à une opposition, une impossibilité de faire ce que l’on souhaite, une envie que l’on a, mais que notre potentiel ou nos capacités ne nous permettent pas de réaliser.

Être jaloux(se) des autres c’est donc lorsqu’on envie les autres pour quelque chose qu’ils semblent avoir et que nous n’avons pas. Pourquoi semblent avoir ? Car à travers la jalousie, on projette le plus souvent une vision encore plus idéalisante de l’autre ou de la situation, que ce qu’elle ne l’est en réalité.

C’est exactement ce que l’on retrouve à travers les réseaux sociaux par exemple : une publication peut générer une émotion de jalousie, alors qu’en réalité ce n’est qu‘une photo ou une vidéo, donc un extrait choisi d’un moment que l’on passe, qui ne reflète en rien les émotions internes des personnes du post.

Vous pouvez exprimer publiquement la joie alors qu’en fait vous êtes triste. Ce masque permet de se protéger socialement et de garder ses émotions pour soi. Et bien c’est la même chose pour une publication : ce que l’on voit n’est pas une réalité émotionnelle et c’est souvent la façon dont on projette soi-même les choses qui alimente les frustrations.

La frustration fait écho à l’envie, au besoin de posséder, de contrôler. Il n’est pas rare que les personnes jalouses fonctionnent par manipulation. La manipulation rassure la personne frustrée et jalouse. A défaut d’avoir le contrôle de ses capacités et de son potentiel, cette personne se rassure en prenant le contrôle des autres et des situations.


Les signes de la jalousie

Vous l’avez compris, cette émotion est procurée initialement par une émotion de frustration. Ainsi pour mieux observer si vous faites preuve de jalousie afin de prendre du recul sur vos émotions, où pour mieux détecter les signes si vous pensez en être victime, on vous donne sans attendre les signes les plus évidents :

  • les phrases et réflexions qui génèrent des doutes à travers des sens cachés
  • la création de rumeur
  • le harcèlement
  • la trahison de secrets ou de confidences
  • le mépris et l’ignorance sans motifs réels
  • l’agressivité

Les signes de jalousie entre femme

Les femmes sont plus touchées par cette émotion lorsque cela touche la sphère émotionnelle ou la sphère physique. La jalousie entre femme se retrouve partout, au travail, en famille mais aussi ce qui peut sembler plus surprenant, entre amies.

Pour éclaircir cette problématique avec humour, on ne peut pas ne pas vous parler de la série de livres en 2 tomes « La femme parfaite est une connasse » où les autrices s’en donnent à cœur joie pour dépeindre les caractéristiques de la femme parfaite en opposition aux caractéristiques d’une femme « normale ». On comprend à travers les deux ouvrages, que la perfection est une représentation en réalité sociale, et que la jalousie se manifeste là où des signes d’appartenance sociale semblent nous faire défaut.

Dans ce livre, décrit comme un guide de survie pour les femmes normales, on observe avec beaucoup d’humour comment s’anime la jalousie entre une femme « normale » et une femme prétendument parfaite, et on comprend surtout que la femme parfaite est un mythe qui n’existe pas. Celle qui répond à tous les critères sociaux idéaux et aux caractéristiques classiques de la perfection décide simplement de répondre aux critères sociaux avant de répondre à ses critères personnels.

On comprend que ce qui importe c’est d’être soi-même, de s’estimer et de faire preuve de bienveillance à toutes les occasions de nos imperfections de femme. Pourquoi ? Car c’est en se concentrant sur soi-même et en affrontant ce que l’on considère comme « ses défauts » que l’on parvient à les accepter, à progresser, à affronter ses peurs et ainsi à dépasser sa frustration et la jalousie qui l’accompagne.

Les signes de la jalousie entre femme :

  • les ruminations verbales en votre présence
  • les phrases dénigrantes (sur le physique, la situation personnelle, les jugements sur les difficultés rencontrées)
  • une grande difficulté à accepter le bonheur des autres ou leurs moments de bien-être
  • les situation de conflits récurrentes
  • la provocation, notamment par les réseaux sociaux
  • la mise à l’écart d’une situation sociale collective (évènements entre amies / en famille…)
  • la création et la diffusion de rumeurs
  • l’alimentation de rumeurs
  • les micro-expressions répétitives en votre présence et qui réfèrent à la tristesse ou au dégout – découvrir les micro-expressions et leurs significations

Les signes de jalousie entre homme

Les hommes eux sont plus jaloux lorsque cela touche à la sexualité ou le sentiment de virilité. La remise en question des compétences sociales chez les hommes s’avère autant douloureuse que chez la femme. La jalousie chez les hommes existe, et elle ne fait que croître puisque ces derniers aussi doivent socialement de plus en plus respecter de critères physiques et d’attitudes sociales. Plus les critères qui définissent une apparence sociale de réussite sont importants, plus la jalousie se manifeste.

La jalousie entre hommes n’est néanmoins pas très différente de la jalousie entre femme. Elle touche les sphères du physique, des compétences professionnelles, de la capacité à s’épanouir dans sa vie… Même si les hommes ont bénéficié pendant longtemps de moins de pression sociale, aujourd’hui avec l’avènement des médias masculins eux aussi sont sous les feux des projecteurs et subissent la pression de la perfection sociale.

Cela tend à augmenter les motifs propices aux situations de frustration ou de jalousie, de la même façon que chez les femmes. Néanmoins une différence existe. Les hommes sont animés entre eux socialement par ce que l’on nomme la solidarité masculine. Un phénomène de réponse sociale qui n’existe que depuis peu de temps entre les femmes à travers le concept de la sororité. Ainsi, il n’est pas rare que dans certaines situations, les hommes expriment leur jalousie ou des réponses à leurs frustrations en groupe.

Les signes de la jalousie entre homme

  • le mépris
  • l’ignorance
  • l’ironie et le sarcasme
  • les réactions en groupe pour signifier une appartenance sociale forte
  • la violence et l’agressivité

Comment ne plus être jalouse ou jaloux ?

5 règles pour éviter la jalousie

Dans une situation où l’on fait preuve de jalousie : on affronte pleinement ses frustrations et ses désirs de possession ! Cela demande du courage mais c’est une occasion de se confronter à sa jalousie et ses peurs et de les surmonter ! Si on observe que l’on est jaloux(se), alors c’est une occasion de mieux comprendre ce qui ne nous satisfait pas en nous. Analyser ses jalousie et ses frustrations est donc en réalité une formidable opportunité pour progresser et aller naturellement vers plus d’estime de soi et de bien-être.

Dans une situation où l’on subit la jalousie : on se déculpabilise, on fait preuve d’empathie et on met de la distance avec les personnes jalouses si c’est trop difficile à gérer ! Lorsque l’on subit la jalousie, cela peut avoir tendance à générer de la culpabilité, surtout par exemple chez les hypersensibles qui se questionneront sans relâche pour comprendre ce qu’ils ont « fait de mal ». Alors qu’en réalité vous l’avez compris maintenant, la jalousie n’est que le reflet des frustrations chez l’autre.

C’est pour cela qu’il faut savoir faire preuve d’empathie face à la jalousie. Elle nous indique que l’autre est en souffrance et cette information doit nous amener à faire preuve d’intelligence émotionnelle pour ne pas ajouter des douleurs chez autrui. Cependant il faut aussi savoir se protéger des réactions néfastes de la jalousie des autres lorsqu’elle fait rage. Veillez alors à prendre de la distance et si rien n’évolue, tournez vous vers des proches plus enclins à votre bonheur. Il est aussi important de savoir accepter les relations incompatibles.

Les 5 règles pour ne plus être jaloux(se)

  • On régule son utilisation du numérique : chaque jour nous sommes confrontés en moyenne à 3000 publicités, qui nous poussent le plus souvent à ressentir des frustrations inutiles
  • On accepte que la perfection est sociale et que personne ne peut être parfait dans la réalité
  • Lorsqu’on perçoit une frustration, on cherche comment y répondre concrètement pour la régler
  • On prend conscience que lorsqu’on croit que tout est « nul dans notre vie » c’est simplement qu’on doit prendre du recul car tout ne peut pas être « nul dans votre vie »
  • On fait du développement personnel pour apprendre se connaitre, trouver ce qui nous épanoui, afin de se concentrer sur son bien-être plutôt que sur celui des autres. Un premier pas certain pour favoriser des relations sereines.