intérêt
Émotions

L’intérêt, une émotion indispensable pour apprendre

L’intérêt est une émotion dont on parle peu. Le plus souvent rattachée au domaine de la finance, cette émotion est rarement évoquée. Pourtant elle fait partie du spectre de l’émotion de l’anticipation et c’est une émotion particulièrement utile pour progresser et apprendre

Il ne faut pas en abuser et elle fait bon ménage avec la distraction. On vous explique pourquoi dans cet article !

L’intérêt une émotion de la roue des émotions de Plutchik

Selon la roue des émotions de Plutchik, l’intérêt fait partie de l’émotion principale de l’anticipation. L’anticipation est utile car elle nous permet de rester en alerte et d’avoir conscience du monde qui nous entoure.

 L’anticipation ressentie plus fortement est la vigilance qui est l’état d’alerte maximal. Ressentie moins fortement c’est l’intérêt.

Une émotion pour apprendre

L’intérêt est une émotion indispensable pour apprendre. Avoir de l’intérêt permet de maintenir sa concentration, de résoudre plus facilement les problèmes, de donner du sens à ce que nous faisons. 

Ce « sens » est particulièrement utile pour apprendre, comprendre et résoudre des problèmes car il aide notre cerveau à « emprunter » de nouveaux chemins qui correspondent aux nouveaux raisonnements nés des choses nouvelles que nous apprenons 🤓

Lorsque nous avons beaucoup d’intérêt pour une pratique ou un sujet, on favorise son bien-être. En effet, on accroit sa capacité de concentration et de compréhension grâce à l’intérêt que l’on porte. 

Dès lors, plus on devient un(e) spécialiste de cette activité ou ce sujet, plus on atteint le flow. Un état émotionnel de bien-être et de performance !

L’intérêt aide à accroitre notre motivation et notre envie d’apprendre, une émotion tout à fait positive de ce point de vue là mais dont il ne faut pas abuser.

Une émotion dont il ne faut pas abuser

L’intérêt est une émotion de la roue de Plutchik qui indique un état émotionnel en lien avec le stress, puisque l’intérêt est lié à la vigilance, une version de l’intérêt que l’on porte à quelqu’un, quelque chose ou une situation, mais particulièrement accrue.

Dans la roue des émotions, on note que la combinaison de l’intérêt et de la sérénité donne naissance à l’optimisme, alors que sa combinaison avec la colère donne naissance à l’agressivité.

En effet, cette émotion qui peut aussi s’avérer négative : elle mobilise des zones de notre cerveau messagères de stress pour nous maintenir concentré(e) et en activité. Mais si ces fonctions sont trop utilisées, elles épuisent aussi notre organisme, nos réserves et notre système immunitaire.

Il faut donc aussi veiller parfois à ne « pas porter d’intérêt » 😅

Pour cela on conseille les films et les séries. Ils permettent de passer un temps de loisirs sans avoir à se concentrer et aident le cerveau à se mettre en mode « repos ». Attention cependant à ne pas abuser de ce temps d’inactivité qui peut bien sûr nuire s’il est trop important.

C’est donc une émotion qui nous fatigue car à terme elle peut engendrer des états émotionnels de vigilance disproportionnés par rapport à la réalité, et participer à accroitre votre insensibilité en vous poussant à abandonner le mode « automatisé » nécessaire pour notre bien-être, au profit du mode « contrôle » en permanence. 

Un mode qui à la longue peut conduire au burn-out ou contribuer à accroitre la charge mentale.

L’intérêt est donc une émotion qui existe bel et bien. Une émotion utile puisqu’elle nous aide à apprendre et à nous protéger. Elle est associée par paire au spectre des émotions liées à l’émotion principale de la surprise. Etonnement et vigilance vont de paires, tout comme surprise et anticipation ou intérêt et distraction.

L’émotion opposée de l’intérêt est la distraction. Pour stabiliser ses émotions rien ne vaut d’équilibrer intérêt et distraction dans votre vie. 

Ce qui est essentiel pour comprendre nos émotions ce n’est pas seulement de comprendre ce qu’on ressent, c’est aussi d’équilibrer les émotions à l’intérieur de soi-même.

L’intérêt c’est bien, la distraction aussi

Vous l’avez compris, en matière d’émotion, rien ne vaut l’équilibre pour se sentir bien. L’équilibre en l’occurrence c’est l’alternance mesurée entre concentration et distraction. 

Un équilibre anodin pourtant très mal utilisé en France puisque les élèves sont ceux qui ont le plus d’heures de cours sur le temps le plus restreint. Cela signifie que les élèves alternent une concentration intense sur de courtes périodes, puis distraction sur de longues périodes. 

Un déséquilibre dont on peut se demander s’il ne participe pas aussi à l’échec scolaire des élèves en France.

Notre système émotionnel, comme notre système biologique, a besoin d’équilibre pour fonctionner en harmonie et nous faire ressentir des états de bien-être. Vous en apprendrez plus à ce sujet dans notre article Comment se sentir bien ? 2 explications scientifiques 🤓

Vous voulez devenir un(e) pro de vos émotions ?

Découvrez tous les articles de notre catégorie
intelligence émotionnelle