stress à l'école
S'épanouir à l'école

Pourquoi le stress à l’école est mauvais pour les élèves ?

Le stress est un véritable facteur qui empêche les élèves d’apprendre et qui ne leur fait que toujours plus développer une résistance au travail. Cette résistance au travail les impacte aussi bien à l’école que pour leurs devoirs.

Prendre en considération les émotions de l’élève à l’école ce n’est pourtant pas vraiment d’actualité dans le système éducatif. La peur et le stress sont omniprésents et nuisent à la réussite des élèves.

On vous explique tout dans cet article, d’un petit état des lieux des émotions à l’école aux fonctionnement des émotions négatives sur les élèves.

Le stress à l'école

Des recherches montrent que les émotions relatives au stress et à la peur sont de plus en plus prédominantes chez les élèves en France. Et ce peu importe le niveau de l’élève. Les élèves interrogés sur l’école, leur scolarité ou leur orientation citent le plus souvent les mots « peur » et « stress ». 

Le stress et les notes : les rapports PISA

Les rapports PISA des dix dernières années (rapports relatifs aux pays de l’OCDE sur les résultats scolaires dans les pays développés) indiquent pour la France de mauvais résultats. 

On peut largement se questionner sur le lien entre l’émergence massive du stress à l’école et la chute des indicateurs positifs en matière de résultats scolaire observée dans les résultats des rapports PISA. 

Stress et math : un exemple flagrant

Les émotions et le stress à l’école sont à considérer de toute urgence pour qu’apprendre rime avec épanouissement !

On observe une baisse des résultats scolaires de manière générale. Et plus particulièrement encore dans les Sciences faisant appel à l’intelligence logico-mathématique comme les math et la physique.

Même si elle est loin d’être la seule forme d’intelligence qu’un individu peut exploiter, ce constat peut ouvrir à des inquiétudes :

– Les matières scientifiques sont celles qui permettent d’accéder aux métiers les mieux rémunérés, elles sont donc essentielles pour améliorer sa trajectoire scolaire

– L’intelligence logico-mathématique permet de faire preuve de logique et de développer son sens de l’organisation, de la planification et de la stratégie, des compétences essentielles dans la vie personnelle

Les élèves font donc de moins en moins appel à cette intelligence. 

Stress à l'école : la mauvaise recette qui empêche d'apprendre

De nombreuses recherches en matière de neurosciences et d’apprentissage s’appliquent pourtant à prouver que les émotions positives favorisent les apprentissages et l’inhibition cérébrale qui est notre capacité d’apprendre des choses nouvelles et de les comprendre. 

Aujourd’hui nous savons que des savoirs transmis aux élèves dans un contexte d’émotions positives leur permettra de mieux réussir. A la fois car ils peuvent mieux comprendre (l’élève se saisit plus facilement du savoir transmis). Mais aussi car il utilise mieux sa mémoire (les notions sont mieux mémorisées et l’élève est plus apte à les restituer).

On sait également aujourd’hui qu’en entreprise, les contextes professionnels favorisant des émotions positives permettent de voir émerger et évoluer ce que l’on nomme le QI collectif. Et oui, les individus sont plus intelligents et productifs lorsqu’ils se sentent bien !

Ceci n’est qu’un très bref aperçu de ce qu’il est possible d’offrir à l’école par l’utilisation de l’intelligence émotionnelle. On ne peut que supposer que les émotions négatives de peur et de stress, nuisent aux apprentissages. Et donc aussi aux savoir vivre ensemble dans les contextes collectifs.

Soigner le stress de l'école

Il semble donc prioritaire pour les élèves de se prémunir face à ces situations de stress en leur apprenant à gérer leurs émotions pour leur permettre d’accéder librement à leurs capacités. C’est un des point clés de la réussite à l’école.

Stress à l'école : aidez votre ado à comprendre et gérer ses émotions

Et oui, cela semble un peu abstrait, mais éduquer aux émotions c’est permettre à l’élève de faire face de manière autonome au stress auquel il est soumis. C’est lui permettre de mettre des mots sur les situations auxquelles il est confronté, de se libérer du sentiment épuisant de la peur.

Aujourd’hui un élève qui ne sait pas gérer ses émotions a de plus fortes chances de se retrouver face à des rejets ou des exclusions. Ces situations ne font que nourrir pour lui des spirales négatives et augmenter son risque de se retrouver en situation d’échec scolaire.

En comprenant, interprétant, exprimant et maitrisant ses émotions, l’élève a plus de chance de réussir sa scolarité. Il se saisira mieux des savoirs qu’on lui transmet à l’école. Il aura également moins de difficultés à se projeter dans l’avenir pour construire son projet d’orientation.

Stress à l'école : aidez votre ado à se projeter dans l'avenir

Se projeter dans l’avenir est quelque chose de très complexe pour les élèves. Cela leur parait effrayant alors qu’ils sont déjà confrontés au sentiment de peur. S’ils sont en situation de difficultés scolaires ils auront la plupart du temps tendance à fuir l’étape de construction du projet d’orientation, pourtant indispensable.

Cela entraine un cercle négatif puisqu’en ne construisant pas son projet, l’élève ne réalise pas une projection positive. Il ne parvient pas à obtenir une vision rassurante ou motivante de son avenir. 

Ce qui ne fait que le mettre dans un positionnement d’inactivité de plus en plus important. C’est souvent ainsi que l’élève devient peu à peu le spectateur de sa scolarité, et non plus l’acteur.

Offrir à son enfant la construction d’un projet d’orientation c’est lui offrir la projection d’un avenir rassurant et structuré. Cela lui permet de se rassurer dans son quotidien et de trouver plus de motivation.

Votre ado a des problèmes de stress ?

Découvrez les articles de notre catégorie S'épanouir à l'école pour l'aider à les gérer