dépendance affective en couple
Émotions

Dépendance affective en couple : 6 critères pour la détecter

La dépendance affective c’est lorsqu’on a besoin de facteurs extérieurs pour s’aimer et avoir une bonne estime de soi. Une problématique émotionnelle lourde de conséquences car elle signifie que l’on ne s’aime pas soi-même sans le concours des autres pour se rassurer ou se valoriser. La dépendance affective est donc le signe que quelque chose ne va pas en nous.

La dépendance affective a aussi pour effet de rendre particulièrement dépendant(e) des autres. C’est à travers l’autre ou les autres qu’on nourrit l’amour et l’estime de soi et ces émotions sont indispensables, c’est normal et sain de les rechercher.

Cet état affectif émotionnel fausse les relations, celle de soi avec soi-même et celles avec les autres La dépendance affective en couple est un problème très fréquent qui peut conduire à une accentuation des émotions liées à la peur et à l’envie – notamment la jalousie.

Souffrez vous de dépendance affective ?

Comment se manifeste la dépendance affective en couple et pourquoi nuit elle aux relations de couple ? Une question à laquelle vous pouvez répondre grâce à 6 critères qu’on retrouve très souvent dans les problématiques de dépendance affective en couple. Découvrez les sans attendre pour savoir identifier si vous ou votre conjoint(e) souffrez de dépendance affective.

1 – Je me sens incapable d’être seul(e)

Rien que l’idée d’être seul(e), de passer une soirée sans votre conjoint(e), vous terrorise. Etre seul(e) vous fait clairement peur ou vous met mal à l’aise et vous évitez soigneusement les situations où vous le serez.

Imaginer une vie de célibataire vous angoisse au plus haut point et vous ne vous pensez pas capable de vous épanouir si vous vous retrouvez dans cette situation. L’incapacité à être seul(e) est un des points les plus significatifs de la dépendance affective en couple.

2 – J’ai besoin de la validation de l’autre en permanence

Impossible pour vous de prendre une décision même banale sans demander l’avis ou l’approbation de votre conjoint(e). Une situation où à la fois vous vous infantilisez en ne vous sentant pas capable de prendre une décision mais où vous sur sollicitez votre conjoint(e) au risque d’user sa patience et la qualité de votre relation. Mais pour vous pas question de prendre une décision sans son accord, un des autres points caractéristiques de la dépendance affective en couple.

3 – J’ai besoin d’être constamment avec l’autre

La dépendance affective en couple se caractérise par le besoin d’être constamment avec l’autre et de tout faire avec lui – elle. Ce qui vous plait dans le vie c’est de faire des activités avec votre conjoint(e), le plus souvent des activités que lui – elle a également choisi.

Il ne vous vient pas à l’idée d’organiser des activités, sorties sans lui – elle et si vous le faites c’est parce que vos ami(e)s ont insisté pour vous voir seul(e).

4 – J’ai peur du désaccord

La peur du désaccord se manifeste lorsque même sur des choses sur lesquelles vous avez des idées arrêtées vous avez tendance à vous effacer et à ne pas imposer ou faire connaitre votre opinion.

Vous ne voulez pas froisser, gêner, embêter, contrarier… Un excès d’empathie inutile qui marque que vous avez des difficultés à assumer vos convictions.

5 – Je suis jaloux(se) de manière irrationnelle

La jalousie irrationnelle est un des éléments les plus concrets de la dépendance affective en couple. Elle renvoie à la peur d’être seul(e) – car on a peur d’être quitté(e) – qui est la pire peur du / de la dépendant(e) affectif(ve).

La jalousie irrationnelle se manifeste à travers une angoisse permanente que l’autre mente et une incapacité à faire confiance très marquée, même si on vous montre des preuves à l’appui.

6 – Je fonctionne selon le triangle de Karpman : sauveur – victime – bourreau

Le triangle de Karpman explique très bien comment dans les relations sociales on s’enferme dans des mauvais schémas répétitifs dont il est difficile de se sortir.

triangle de Karpaman

Ainsi, si une personne endosse l’un de ces rôles – par exemple celui de la victime, elle entraîne l’autre à jouer un rôle complémentaire – celui du sauveur ou du persécuteur. Dans les cas de dépendance affective en couple, il est fréquent de fonctionner sur ce schéma relationnel.

La dépendance affective vient de nos blessures émotionnelles

Les blessures émotionnelles dont on vous parle dans notre article Les 5 blessures émotionnelles sont à l’origine de beaucoup de nos troubles et difficultés arrivé à l’âge adulte. La blessure d’abandon est une des blessures qui provoque le plus des états de dépendance affective en couple. Comprendre ses blessures et les réparer c’est se donner la possibilité de vivre une relation saine et équilibrée.

Dans un couple, l’équilibre n’est pas toujours évident à trouver mais ce qui est certain c’est que la dépendance affective ne pourra que nuire à votre relation, même si c’est en ayant les attitudes que nous avons cité dans cet article, que vous avez le sentiment de contrôler la situation.

Pour lutter contre votre dépendance affective ou aider votre conjoint(e) à ne plus en souffrir – car il s’agit bien là d’une souffrance émotionnelle – il faut parvenir à guérir ses blessures émotionnelles, combattre la peur de la solitude, et apprendre à s’aimer soi-même et à vivre pour soi, afin d’être capable de s’aimer à deux ❤️