communication non verbale
Émotions, S'épanouir dans sa carrière

La communication non verbale en 2 minutes

Il existe deux formes de communication. La communication verbale et la communication non verbale. Dans cet article on s’intéresse de près à la communication non verbale. Parfois boudée parfois adorée cette forme de communication ne laisse pas insensible. On vous explique pourquoi en deux minutes dans cet article.

La communication verbale

communication verbale

Dans nos interactions avec les autres, la communication peut être verbale. C’est lorsque nous utilisons le langage verbal, c’est-à-dire les mots. Nous faisons appel à notre intelligence grammaticale verbale linguistique et au cortex préfrontal pour communiquer de cette façon.

Faites le test des intelligences multiples pour connaître votre niveau d’intelligence grammaticale verbale

Mais saviez vous que la communication verbale représenterait seulement 7% du message qui va être perçu ? Cela signifie que lorsque vous parlez avec votre interlocuteur(ice), 93% du message qu’il – elle va percevoir provient du langage non verbal. De quoi avoir envie d’en apprendre un petit peu plus sur la communication non verbale.

La communication non verbale

communication non verbale

La communication non verbale c’est le langage expressif qui accompagne le message verbal. Dans une situation de communication :

  • 55 % du message est perçu selon les expressions faciales et la gestuelle
  • 38 % du message est perçu selon le ton et l’intonation

Vous doutez de la communication non verbale ?

En 2009, Matsumoto et Willingham ont étudié les expressions faciales d’athlètes voyants et non-voyants au cours des JO de 2004 à Athènes. Leur étude permit d’observer que l’ensemble des athlètes affichaient physiquement les mêmes expressions faciales et attitudes non verbales lorsqu’ils perdaient ou gagnaient. Qu’ils soient voyants ou non-voyants.

Ce phénomène s’explique car la victoire ou la défaite lors d’une compétition sportive est génératrice d’émotions. Et chaque émotion est également pré-programmée dans notre cerveau ancestral pour nous donner initialement la capacité d’agir et de survivre. C’est pour cela que les athlètes voyants et non-voyants arborent les mêmes expressions : elles sont le fruit physiologique et physique des émotions de bonheur (joie) ou de déception (tristesse).

Notre langage est donc inscrit dans notre corps avant même d’être inscrits dans nos mots. Nous avons consacré un article à ce sujet : Les émotions durent 7 minutes, le saviez-vous ? où on aborde chaque émotion d’un point de vue du ressenti physique.

Mais alors ça ne sert à rien de s’écouter, il faut juste se fier à la communication non verbale ?

Ce n’est pas aussi simple que ça ! La communication non verbale c’est un peu un réflexe en face d’un autre réflexe. Le votre et celui de votre interlocuteur(ice). Et parfois nos réflexes ne sont pas le reflet réel de ce que nous voulons ou pensons vraiment. Notre cerveau obéit à des stimuli et ces stimuli peuvent nous tromper en amplifiant de façon disproportionnée ce que nous ressentons par exemple. Nos sens nous trompent aussi et faussent la « qualité » de notre communication non verbale.

En outre notre cerveau a aussi des biais cognitifs. Ces biais existent car notre cerveau a tellement d’informations à traiter qu’il prend parfois des raccourcis pour aller plus vite. Or ces raccourcis – ces réflexes – participent aussi à envoyer des messages « erreurs » transmis à travers la communication non verbale.

C’est aussi pour cela que le langage s’est développé : s’exprimer avec plus de précisions pour rendre les interactions plus simples.

Communication non verbale et communication verbale, les deux font la paire

La communication non verbale représente 93% du message que nous percevons mais pour autant les 7% du messages transmis par les mots ont aussi une importance capitale. La communication non verbale peut être utilisée pour donner plus de sens et mieux comprendre nos interactions.

Mais attention la communication non verbale n’est pas une science exacte et ce n’est pas parce que vous avez perçu un message non verbal que pour autant vous le traduisez correctement.

La communication verbale nous permet justement d’appuyer notre communication non verbale pour rendre l’ensemble de notre propos cohérents : grâce à ce que l’on dit et ce que l’on transparait !